mars 14, 2021

L’expérience client du marketing numérique 2021 tend les titres vers l’hyper-personnalisation, par Yogesh Khanchandani de PivotRoots – Campagne Moyen-Orient

Par andy1712


Dans ce monde de chaos où la confidentialité est devenue un mythe, l’hyper-personnalisation est une tendance qui voit une augmentation de l’adoption par de nombreuses organisations qui s’efforcent de livrer des messages pertinents à leur public.

En tant que rejeton de la personnalisation, concept de marketing disruptif séculaire en soi, l’hyper-personnalisation émerge régulièrement comme une stratégie clé en main au milieu de la surstimulation qui arrive aux consommateurs sur divers canaux d’interaction numériques et non numériques. Il devient impératif de bloquer ce bruit blanc et de résoudre des problèmes comme l’indifférence, la paralysie des choix et les délais d’attention. Sameness est omniprésente et la concurrence sur l’innovation reste une zone grise pour de nombreuses marques qui traitent des infrastructures et des technologies héritées.

Vendez-vous en ligne? Il y a de fortes chances que vous l’ayez. Rejoignez-nous le 17 mars à l’événement Briefing de la campagne en ligne sur le commerce électronique 2021 – Acquisition et rétention pour découvrir comment acquérir et fidéliser des clients dans le monde en évolution rapide du commerce électronique moderne.🛒💰💻

L’hyperpersonnalisation s’attaque aux problèmes ci-dessus dans les entreprises de livraison de nourriture, d’éducation, de vente au détail et de taxi, afin d’utiliser des données en temps réel pour fournir des informations basées sur des perceptions plutôt que d’être un fournisseur de solutions personnalisées pour un segment de clientèle fini défini par l’analyse. Les possibilités sont infinies et peuvent fournir du contenu numérique aux clients, des informations sur les produits et services de niche ou des informations de marketing par e-mail.

Considérant que le marketing par e-mail est toujours un choix populaire pour les spécialistes du marketing pour interagir avec ses consommateurs, Statistiques de SmarterHQ révèlent que 70% de la jeune génération de consommateurs, ou millennials, ne sont pas particulièrement ravis des e-mails que leur envoient les marques. Ce n’est pas tout, selon Points de contact au détail, 36% des consommateurs disent que les détaillants doivent faire plus pour offrir des expériences personnalisées. Embarquement souligne également que 74% des clients sont frustrés lorsque le contenu reçu sur les sites Web n’est pas personnalisé. Ces statistiques et bien d’autres parlent d’elles-mêmes. La question à se poser ici est de savoir comment juger de ce qui est «pertinent» pour le client. D’autres argumentent sur sa subjectivité mais le fait demeure que ce n’est pas le contenu ou la fréquence mais le contexte dans lequel se trouve actuellement le client qui peut contrôler le taux de désabonnement.

Beaucoup de choses ont été dites sur Netflix et son algorithme de recommandations ces derniers temps. Des études de cas ont été rédigées sur le milliard de dollars que Netflix a dépensé pour créer cet algorithme intelligent basé sur l’IA. Peu de gens connaissent la forte perspicacité derrière cela. Les utilisateurs de Netflix ne pouvaient pas choisir le contenu à regarder et perdraient tout intérêt en 60 à 90 secondes. Netflix savait l’impact que cela pouvait avoir sur son abonnement et sa popularité et s’est rendu compte qu’il avait besoin de mesures pour atténuer ce risque. Le cerveau est paresseux; la reconnaissance de formes, les raccourcis, les recommandations signifient moins d’énergie nécessaire pour prendre une décision. C’est la perspicacité utilisée par Netflix pour proposer un moteur de recommandation qui lui a permis de comprendre le contexte du client et le choix de visualiser les informations et non pas de créer un produit mais un million de produits adaptés à chaque goût de client unique pour chaque profil.

Intégrer l’hyper-personnalisation

Pour que l’hyper-personnalisation réussisse en tant qu’outil de marketing et se renforce en raison de sa pertinence, de nombreux facteurs doivent être incorporés. Les facteurs sous-jacents à ce mode de marketing comprennent l’intelligence artificielle, les algorithmes prédictifs, l’automatisation et l’analyse de données.

Étant donné que l’hyper-personnalisation ne cesse d’évoluer, les facteurs et les combinaisons changent également de temps en temps.

À propos de 86% des entreprises ont cultivé la confiance de leurs clients grâce à la personnalisation. Selon Epilson, 80% des acheteurs sont très susceptibles de faire des achats auprès d’une entreprise qui propose des expériences personnalisées.

Lorsqu’une entreprise utilise l’hyperpersonnalisation, elle sait ce que veulent ses clients, d’où des recommandations rapides sur les plateformes de médias sociaux de ces clients, les résultats de recherche ou par e-mail.

Selon une étude récente, quatre-vingt-onze pour cent des consommateurs achètent davantage les marques qui leur sont recommandées simplement parce que la plupart de ces marques sont pertinentes et alignées sur leurs besoins.

D’après les statistiques présentées dans l’article, il est clair que les marques peuvent atteindre leurs objectifs de conversion en adoptant simplement une stratégie d’hyper-personnalisation. Les consommateurs réagissent favorablement au contenu qui résonne avec leurs points faibles – en tant que spécialiste du marketing, il vous suffit de savoir comment interpréter les données et identifier comment les déployer efficacement.

Étapes critiques à suivre lors de la conception d’un plan d’hyper-personnalisation

La première étape vers l’hyper-personnalisation est d’identifier le public dont votre marque entend capter l’attention. À partir de là, les données sur ces clients peuvent être collectées grâce aux méthodes de collecte de données adoptées par l’entreprise.

Après avoir collecté des données sur le client, l’étape suivante consiste à utiliser l’expertise et à déployer les données pour le processus de personnalisation.

Le public est divisé en petits groupes en fonction de l’emplacement, des interactions récentes, des dépenses et des données démographiques, entre autres facteurs.

Votre stratégie d’hyper-personnalisation a besoin d’un catalyseur (données) pour fournir les résultats souhaités. Les CRM et les CDP sont deux plates-formes importantes pour aider à identifier les données tout au long des parcours clients.

Après avoir capturé les données et sous-groupé le public, l’étape suivante consiste à créer des messages personnalisés et à les envoyer via différents supports.

C’est au cours de cette étape que l’entreprise commence à afficher des recommandations sur le flux du client et à les rediriger vers les différentes plates-formes où ils peuvent obtenir les produits.

A partir des différentes approches d’hyper-personnalisation qui ont été adoptées dans les campagnes de la marque, l’entreprise examine et calcule celle qui a le plus réussi.

La méthode qui a bien connecté avec les clients et qui a conduit au plus de conversions est adoptée, tandis que les autres sont travaillées pour être améliorées.

Les essais sont également extrêmement importants pour bâtir une solide stratégie d’hyper-personnalisation. Ils aident les marques à rechercher des informations clés qui, à leur tour, génèrent des gains d’efficacité pouvant atteindre 15%. Utilisez un processus simple tel que «Insight> Hypothèse> Exécuter> Évaluer». Le premier défi concerne généralement les informations clés, que vous pouvez obtenir en définissant le bon paramètre de personnalité.

Pour conclure, l’hyper-personnalisation est une solution gagnant-gagnant à la fois pour la marque et le consommateur. Grâce à ce concept de marketing basé sur l’IA, les marques sont désormais bien mieux placées pour affiner leurs campagnes de marketing numérique avec un retour sur investissement attractif, tandis que le consommateur bénéficie d’un contenu aligné sur ses besoins.

Cela aide considérablement les marques à améliorer leur expérience client, car le client dispose désormais d’une liste simplifiée des éléments dont il a besoin au lieu d’avoir à choisir ou à parcourir de nombreux éléments dont il n’a pas besoin.

L’hyper-personnalisation est un excellent moyen d’attirer les clients et de les fidéliser. Un client qui se sent soigné est susceptible de revenir et de faire plus d’achats de temps en temps.

commentaires