avril 2, 2021

Apple commence à rejeter les applis qui ne respectent pas ses nouvelles règles qui protègent notre vie privée

Par andy1712


La firme de Cupertino commence à appliquer sa nouvelle réglementation destinée à laisser les utilisateurs choisir s’ils veulent être traqués ou s’ils préfèrent préserver leur vie privée en ligne et dans les applications.



Apple commence à rejeter les applis qui ne respectent pas ses nouvelles règles qui protègent notre vie privée


© 01net.com
Apple commence à rejeter les applis qui ne respectent pas ses nouvelles règles qui protègent notre vie privée

L’App Tracking Transparency (ATT), d’Apple, est en en approche. Alors que la version 14.5 d’iOS, d’iPadOS et de tvOS ne devrait plus tarder à être officiellement lancée (une sixième version de sa bêta pour les développeurs a été mise en ligne il y a quelques jours), il semblerait qu’Apple commence d’ores et déjà à appliquer les règles qui accompagneront le lancement de son programme Transparence du suivi des applications.

Des applications rejetées

D’après Forbes, les équipes qui gèrent son App Store ont commencé à refuser de valider des applications qui utilisent des SDK tiers qui peuvent mener à l’identification des utilisateurs. L’ATT implique notamment que le développeur demande l’autorisation d’accéder à l’IDFA, un numéro d’identification des appareils à des fins publicitaires. Ce nouveau cadre interdit aussi aux applications d’utiliser d’autres moyens de traquer les utilisateurs.

C’est pour cette seconde raison que certaines applications seraient rejetées par Apple. C’est en tout cas ce que semblent indiquer les messages reçus par leurs développeurs : « votre application utilise de données d’usage et propres à l’appareil, converties par un algorithme, afin de créer un identifiant unique pour tracer l’utilisateur. » Le message d’Apple détaille par ailleurs les données récoltées, afin qu’il soit plus facile de corriger le tir pour les développeurs.

Un SDK tiers en cause

Des applis comme Heetch, Radish Fiction et d’autres auraient ainsi été retoquées. D’après Eric Seufert, analyste en marketing mobile, dont un tweet est cité par Forbes, c’est le SDK d’Adjust, conçu pour établir une empreinte de l’appareil, qui serait en cause. Ce genre d’outils utilise souvent différentes informations pour identifier un appareil, comme le type de processeur, la quantité de mémoire intégrée, le numéro de version d’une application, le temps passé depuis la dernière mise à jour, le temps écoulé depuis le dernier redémarrage, le niveau de charge de la batterie, et son état, etc. Une multitude de détails qui finissent par établir un profil fiable d’un périphérique et de son utilisateur.

Bonne ou mauvaise nouvelle, il serait utilisé par plus de 50 000 applications, qui pourraient donc être rejetées par Apple dans les prochains jours. Toutefois, Adjust aurait modifié son SDK pour ne plus collecter toutes les données qu’il aspirait jusqu’à tout récemment. Cela pourrait donc dire qu’une fois la nouvelle version intégrée dans les applications concernées, leurs développeurs pourraient les voir accepter à nouveau par Apple. Evidemment, ce SDK tiers ne doit pas être le seul utilisé…

iOS 14.5 devrait être mis à disposition prochainement, même si pour l’instant le géant de Cupertino n’a donné aucune date précise.

La source : Forbes