avril 6, 2021

Zappos fait son premier grand jeu DTC avec le partenariat MMLaFleur – Glossy

Par andy1712


Le marchand en ligne Zappos conclut de nouveaux partenariats avec les marques DTC en réponse aux commentaires des clients. La nouvelle stratégie démarre avec une campagne avec la marque de vêtements de travail pour femmes MMLaFleur qui a été lancée mardi.

La campagne, qui attire l’attention sur le nombre de femmes qui ont perdu leur emploi pendant la pandémie, comprend un microsite distinct de la principale boutique en ligne Zappos et présente une collection organisée de pièces MMLaFleur. Le contenu s’adresse aux femmes qui commencent tout juste leur carrière ou qui retournent sur le marché du travail après avoir pris un congé, pour élever des enfants ou pour toute autre raison. Ils peuvent trouver des conseils pour les entretiens d’embauche et l’habillage pour le travail, ainsi que des conseils sur ce à quoi s’attendre le premier jour au bureau. De plus, Zappos a fait un don de 25 000 $ à Dress for Success Worldwide, une organisation caritative qui offre une formation professionnelle aux femmes.

L’initiative est promue sur les canaux sociaux des deux entreprises, ainsi que sur la page d’accueil de Zappos et est une extension de la relation existante de MMLaFleur avec Zappos qui a débuté en décembre. Zappos est basé sur un modèle de vente en gros et achète des stocks directement auprès des marques.

«Nos clients au cours de l’année dernière ont vraiment demandé plus de marques DTC», a déclaré Crysti Howser, directrice des opérations et des partenariats de marque chez Zappos. «Nous avons contacté stratégiquement les marques au cours des neuf derniers mois, en particulier celles qui correspondent à notre clientèle.»

Actuellement, Zappos a une poignée de marques principalement DTC sur son site, comme Thousand Fell et Margaux, et d’autres devraient signer au cours de l’année. Zappos n’est pas le seul grand détaillant à se tourner vers les marques DTC. Nordstrom et Target ont pris des mesures similaires, cherchant à attirer l’attention du public engagé des marques.

Sarah LaFleur, fondatrice de MMLaFleur, a déclaré qu’à ce jour, elle était sceptique quant à la collaboration avec des détaillants tiers. Les produits de la marque sur Amazon, où elle se vend depuis plus d’un an, n’ont pas généré beaucoup de revenus. Mais Zappos, où il se vend depuis décembre 2020, a été un moteur de revenus étonnamment puissant. LaFleur a refusé de donner plus de détails sur les chiffres des ventes.

«Nous sommes dans les étapes d’apprentissage de la vente par l’intermédiaire d’autres partenaires», a déclaré LaFleur. «Mais nous avons constaté qu’un bon partenaire peut faire beaucoup pour vous – pas seulement dans les ventes, mais aussi dans la sensibilisation. Nous pensons que travailler avec Zappos est tout autant un jeu de marketing qu’un jeu de revenus, car nos clients se chevauchent vraiment. Chaque détaillant vous dira qu’il peut atteindre le client souhaité, mais vous ne le saurez pas vraiment tant que vous n’aurez pas essayé. »

LaFleur a déclaré que l’un des avantages d’un partenariat réussi avec un détaillant est que les produits qui ne se vendent pas sur le site direct ont une seconde chance. Par exemple, MMLaFleur a cessé de produire de nouveaux produits grande taille (bien que des tailles étendues de produits de base restent en production), car il n’y avait tout simplement pas assez de ventes dans la catégorie pour justifier l’investissement dans de nouveaux modèles. Le microsite organisé sur Zappos contient plusieurs pièces de la collection grande taille. LaFleur espère que la portée accrue via Zappos aidera la catégorie à trouver suffisamment d’audience pour que la marque investisse dans plus de nouveaux designs.

La décision de recruter des marques DTC intervient à un moment intéressant pour Zappos. Bien qu’il soit surtout connu pour ses chaussures, ses ventes de chaussures sont en baisse. (La société ne divulgue pas de chiffres financiers exacts.) Le PDG Kedar Deshpande, qui a succédé au PDG de longue date Tony Hsieh en août, a été mener l’entreprise à travers la pandémie en poussant davantage dans l’habillement en ramassant des marques émergentes comme Aday et Universal Standard.

La vente en gros a traditionnellement offert à une marque une portée plus large mais moins de contrôle. Mais les offres des détaillants comme les microsites peuvent donner aux marques DTC la possibilité de se démarquer et de communiquer efficacement leur histoire.

De plus, a déclaré LaFleur, le point de vente n’est que l’un des nombreux points de contact avec les clients.

«Nous nous considérons impliqués pendant tout le cycle de vie du produit», a déclaré LaFleur. «Chaque pièce a une petite étiquette dessus qui dit: ‘Si vous avez des questions ou voulez des conseils sur la façon de le coiffer ou de vous en occuper, contactez un styliste MM LaFleur ici.’ Vous manquez donc le point de vente, et c’est la chose la plus importante, mais ce n’est en aucun cas le seul moyen de construire une relation avec le client. »