avril 8, 2021

Avec Radioplayer, les radios avancent musclées – Image

Par andy1712


Une première tentative baptisée « Direct Radio », en 2014, s’était soldée par un échec. Mais cette fois, 7 ans plus tard, bien des choses ont changé. La technologie, les usages et, surtout, la bonne volonté affichée par des partenaires qui ont pris conscience qu’à plusieurs, on est plus forts. Parce qu’il n’était pas aussi évident de réunir autour d’une table des concurrents quotidiens, aux intérêts souvent divergents et aux inimitiés parfois notoires… Tel est le monde et le secteur de la radio privé et public. Ou était ? Avec le lancement officiel jeudi de RadioPlayer France par ses six membres fondateurs (Lagardère News, le GIE des Indés Radios, le groupe M6, Altice Media, NRJ Group et Radio France), ce sont ainsi « plus de 200 radios et plus de 600 webradios » qui représentent plus de 90% de l’audience de la radio qui s’insèrent dans une nouvelle application gratuite (smartphones, ordinateurs, enceintes connectées, TV connectée, etc.),explique son directeur général Yann Legarson, ex responsable développement et marketing digital du GIE Les Indés Radios. Alors que 15% des auditeurs écoutent leur radio en ligne, soit 8 millions de personnes quotidiennement, rappelle Jean-Eric Valli, président du groupe 1981, des Indés Radio et de RadioPlayer France, la nouvelle venue (gratuite) dans le paysage radiophonique montre que l’on est « capable de s’unir, ce qui prouve que la radio a un avenir », avance Sibyle Veil, la présidente de Radio France. « Toutes les radios sont les bienvenues » chez RadioPlayer, insiste M. Legarson, alors que Radio Classique, TSF Jazz ou encore Radio Nova, Radio Zen, Melody Radio, Radio J, Radio Pitchoun, Antinéa Radio, Radio Maria France, RCF, AirZen Radio, Radio Monaco, Radio Oxygène, Playloud et SANEF 107.7 sont maintenant intégrées, que d’autres sont « prévues ». À noter que Skyrock a décliné l’offre de rejoindre l’appli, son fondateur Pierre Bellagner ayant « fait des choix différents » en termes de développement, indique pudiquement M. Valli. Et puis RadioPlayer pourra revendiquer dès son lancement pas moins de 100 000 podcasts des radios (émissions, chroniques…). Bref, de quoi peser face aux Gafas et autres intermédiaires, agrégateurs et services de streaming type RadioLine ou TuneIn, clairement dans la ligne de mire des initiateurs du projet.

Car le temps est venu de la radio, « média super mobile », souligne Arthur Dreyfuss, directeur général d’Altice Media. RadioPlayer sera d’ailleurs à cet effet dans « des millions de voitures » connectées, et négocie avec « tous les constructeurs présents sur le marché européen », selon M. Legarson, pour être intégrée directement dans leurs véhicules. Des contrats ont d’ores et déjà été signés avec BMW, le groupe Volkswagen ou encore Polestar (groupe Volvo), à l’heure où 50% de l’audience radio s’effectue depuis la voiture, relève le dirigeant. Avec Radioplayer, les éditeurs de radios entendent pouvoir maîtriser les données d’écoute et s’assurer que leurs programmations ne soient pas dénaturées. Ceux-ci soulignent au passage, qu’il s’agit de la seule appli légale d’écoute de la radio en France, en dehors de leurs applications officielles qui continueront bien évidemment à fonctionner en parallèle. Dans ce contexte, les marques radios ambitionnent de garantir à leurs auditeurs une excellente qualité d’écoute surtout en mobilité, grâce à la norme de diffusion HLS (http Live Streaming) qui permet de l’affiner automatiquement selon l’endroit où l’on se trouve. L’application permet en outre l’utilisation de fonctionnalités enrichies, comme la recommandation de contenu via un algorithme ou, à venir dans quelques semaines, le « start-over » permettant de revenir en arrière alors que le programme a débuté, une véritable « machine à remonter le son »… Ou encore l’affichage des titres et des artistes joués, etc. Côté publicité, chaque radio reste maitre chez soi. RadioPlayer ne fera pas de place à la publicité « rajoutée » mais annonce que pour les radios « qui le souhaitent » une publicité audio sur les radios en direct et podcasts sera possible.

radio