janvier 13, 2022

Accent accru sur le commerce électronique et les canaux numériques en 2022.

Par andy1712


2021 a été une année d’ajustements au cours de laquelle l’économie s’est lentement remise du déclenchement de l’épidémie de Covid-19, une année dont beaucoup pensaient qu’elle signifierait un retour à la normale, mais la nouvelle variante d’Omicron a de nouveau secoué le monde comme un nouveau rappel que, non, Covid n’est pas encore parti.

Que nous réservent les douze prochains mois ? En 2022, nous continuerons à remodeler le monde avec une seule idée en tête : construire notre nouvelle réalité… Une direction vers laquelle les grands distributeurs et les marques commençaient déjà à s’orienter en réorganisant leurs canaux et leurs ressources.

Tourné vers l’avenir, Alfredo Pérez, responsable du développement commercial international chez Tendance, explique les tendances et les outils qui seront utilisés par les leaders et les professionnels du commerce de détail, issus de son étude Hot Retail Trends 2022*.

L’évolution des habitudes d’achat a conduit le canal numérique à devenir le moyen privilégié de connexion avec les consommateurs. Selon les statistiques, le marketing digital (83%), les réseaux sociaux (73%) et le e-commerce (63%) se positionnent comme les médias les plus pertinents pour les marketeurs en Amérique latine. Le rôle prépondérant que joue le e-commerce dans la région est évident, supérieur de 7 points à la moyenne internationale.

En fait, dans le but d’assurer une plus grande traçabilité des campagnes, des stratégies de personnalisation et d’automatisation du contenu, les détaillants et les marques ont choisi de mettre en œuvre la transformation numérique de l’industrie de la consommation, encourageant une interaction constante avec le client dans les canaux en ligne et hors ligne, ce qui a entraîné 57 % des spécialistes du marketing privilégiant les canaux numériques tandis que 41 % penchent vers les canaux hors ligne.

Avec 64 % de la population mondiale faisant ses achats via les réseaux sociaux1, les spécialistes du marketing savent clairement où ils vont dépenser leur budget publicitaire. Selon l’étude Tiendeo, 58 % des dirigeants du commerce de détail augmenteront leurs dépenses publicitaires sur les réseaux sociaux au cours des 12 prochains mois.

Bien que le shopping social soit une tendance bien établie dans d’autres parties du monde, cette année, le secteur de la vente au détail en Amérique latine exploitera au maximum les avantages du shopping social. Accenture estime que d’ici 2025, le plus gros volume de ventes de ce canal concernera l’habillement (18%), l’électronique (13%) et la maison (7%).

Le principal défi auquel sont confrontés les détaillants aujourd’hui est d’identifier le bon moment et les bons canaux pour interagir avec les clients potentiels et réguliers afin de leur offrir une expérience d’achat transparente et sans friction.

Selon l’étude Hot Retail Trends 2022, pour 44% des professionnels du marketing, l’expérience utilisateur est l’aspect le plus important à prendre en compte dans leur stratégie. Partant de ce postulat, le retail développe des stratégies multi-touch telles que le ROPO (Research Online and Purchase Offline) afin que le consommateur puisse avoir différentes alternatives et points de conversion lors de ses achats, que ce soit sur le web, en e-commerce ou en magasin physique.

Des mannequins numériques qui découvrent vos articles préférés et vous guident dans les allées, des magasins en libre-service sans caisse, des étagères intelligentes qui vérifient la disponibilité des produits ou des sessions d’essayage virtuelles, oui, ce sont les magasins du futur.

Perez ajoute “Avec l’intégration de technologies de pointe (réalité augmentée, intelligence artificielle, etc.) tout au long du processus de vente, nous verrons des magasins de plus en plus autonomes qui permettront aux consommateurs de trouver ce qu’ils recherchent presque instantanément, de recevoir l’attention immédiate dont ils ont besoin, essayez-le avant de l’acheter et aussi (pourquoi pas) payez-le rapidement, faisant d’un simple achat une expérience de marque multi-sensorielle”. Des enseignes telles que Walmart ou Carrefour se sont déjà lancées dans cette nouvelle façon d’interagir avec les clients afin de concurrencer les géants du e-commerce.

Le souci des clients pour l’environnement a conduit les détaillants à réévaluer leurs stratégies pour être plus soucieux de l’environnement afin de trouver un équilibre entre croissance économique et durabilité. .

Dans des pratiques durables telles que l’économie circulaire où les cycles de production sont fermés pour tirer le meilleur parti des ressources naturelles, le rôle joué par les outils numériques est essentiel. En 2021, de nombreux détaillants ont commencé à mettre en œuvre des actions marketing plus durables avec la numérisation du catalogue promotionnel, longtemps considérée comme la clé pour générer la notoriété de la marque. Ce type de modèle favorise la réduction des déchets industriels jusqu’à 80 %.

Ainsi, les professionnels du secteur intensifieront leurs investissements dans la publicité digitale pour communiquer avec les clients, et cette année les canaux digitaux représenteront 86% des allocations budgétaires, tandis que les médias offline (publicité extérieure, catalogues, etc.) représenteront 14%.

*Étude menée en EMEA et LATAM sur la base de l’avis de 358 directeurs et responsables de marques du secteur de la grande consommation dans de multiples catégories (supermarchés, maison, mode, électronique, beauté, jouets, bricolage, animaux de compagnie, sport, santé et voyage) entre le 8 novembre , 2021 et 13 décembre 2021.